Le jour de Lag Baomer (33e jour du compte du 'Omer) à Meron (près de Safed) a lieu un rassemblement de plus de 500.000 personnes venant péleriner Rabbi Chimon bar Yo'hai, l'auteur du Zohar, la tradition ésotérique de la Torah.

Il s'agit d'un moment incroyable où prières, danses et feux ont lieu toute la nuit. Une nuit magique en spiritualité.

* Vidéo d'une soirée de Lag Baomer à Meron *

Voir la vidéo Télécharger la vidéo


* Miracles rapportés sur la tombe de Rabbi Chimon bar Yo'hai *


Les rondes mystiques autour du tombeau de Rabbi Chimon ont délivré les Juifs de l’empereur…

Le kabbaliste Rabbi Asher Zelig Margaliot rapporte dans son ouvrage « la Hiloula de Rachbi » (p.52) : « Je veux raconter l’œuvre d’Hachem. Il y a de cela à peu près 20 ans, j’ai reçu une lettre de l’étranger contenant une requête, envoyée par notre maitre le kabbaliste Rabbi Haïm Chaoul Dwek de mémoire bénie : ‘le gouverneur nouveau venu de la ville oppressait les Juifs’. Notre saint maitre, de mémoire bénie s’est alors rendu à Merone le Chabbath avant Roch Hachana avec 20 de ses élèves. Je faisais moi-même partie du voyage. Nous y avons séjourné 5 jours pendant lesquels, nous avons fait quotidiennement des Hakafots (rondes mystiques) autour du tombeau de Rabbi El’azar (le fils de Rabbi Chimon enterré avec lui) avec en main les « 4 espèces » datant de la dernière fête de Souccot, et quand nous sommes retournés à Jérusalem, notre maitre a trouvé un télégramme lui annonçant la mort subite du gouverneur, les Juifs étaient enfin délivrés et joyeux… »

« J’offre 180 kilos de boisson en l’honneur de Lag Baomer »

Dans l’ouvrage « Tel Yéroushlayim », le Rav Y.L. Harinstein (un des Rabbanim de Jérusalem il y a 100 ans) rapporte : « J’ai rencontré deux hommes qui avaient une grande quantité de boisson forte et demandaient à tout le monde d’en boire. Je leur demandai pourquoi. Ils m’ont raconté que l’un d’entre eux a amené son petit garçon pour la fête de sa première coupe de cheveux, un enfant qu’il a attendu pendant 14 ans…

Une fois, à Lag Ba’omer, au sommet de sa joie, il avait crié : « Je promets d’offrir 180 Kilos de boisson en l’honneur de Lag Baomer et l’anniversaire de décès de Rabbi Chimon bar Yo’hai et je prie qu’Hachem m’exauce par ce mérite d’avoir un fils cette année même » et toutes les personnes présentes ont répondu Amen. Cette année-là, son épouse tomba enceinte, il lui naquit un fils. A présent, c’était donc le moment de lui couper les cheveux et d’accomplir son vœu qui était arrivé. Le second homme n’avait pas eu d’enfant pendant 10 ans, il avait prononcé le même vœu et Hachem l’a aidé pareillement et tout cela, je l’ai entendu de leur propre bouche. Celui qui se trouve à Merone le jour de Lag Baomer sent bien que la joie trouve sa source dans la volonté de Rachbi -Rabbi Chimon- qui désire que nous buvions et nous nous réjouissions ce jour-là ».

© Torah-Box