Les ustensiles que nous utilisons pendant l'année pour des mets "'Hamets" ne sont pas utilisables pendant la fête de Pessah, sauf si l'on extrait le 'Hamets absorbé dans les ustensiles. Et si quelqu'un a la possibilité de réserver une vaisselle spéciale pour Pessah, qu'il soit béni !

On prendra garde à cacher toute la vaisselle "'Hamets" dans une armoire que l'on fermera et sur laquelle on écrira dessus "'Hamets", ce qui évitera de l'utiliser par erreur. Si une personne n'a pas la possibilité d'acquérir une vaisselle spéciale pour Pessah, il lui faut donc connaître un certain nombre de détails des lois concernant la "cachérisation" des ustensiles dits "'Hamets".
 

La source de la loi dans la Torah

Lorsque les enfants d'Israël revinrent de la guerre contre Midiane, ils rapportèrent un grand butin d'ustensiles en or et en argent.

Hachem leur ordonna de les cachériser car ils avaient "absorbé" des mets interdits, comme il est écrit dans les versets (Nombres Ch.31 ;V.21-23) : " Eléazar  le Prêtre dit aux hommes de l'armée qui avaient été au combat : ceci est le décret de la Torah qu'a ordonné l'Eternel à Moché : l'or et l'argent, le cuivre, l'étain et le plomb, tout ce qui supporte le feu, vous le passerez par le feu et il deviendra pur après avoir été purifié dans l'eau lustrale (celle qui permet la purification de la femme), et tout ce qui ne pourra supporter le feu, vous le passerez par l'eau ".

Dans ces versets, nous apprenons que la cachérisation de chaque ustensile qui a absorbé de la nourriture interdite doit se faire selon la même modalité que celle avec laquelle on l'utilise,  pour arriver à en extraire complètement l'aliment interdit et le rendre ainsi Cacher.


Liboune

Par conséquent, les ustensiles dont l'utilisation se fait par le feu et qui ont ainsi absorbé le 'Hamets par le feu, comme les broches avec lesquelles on fait des grillades, doivent être " cachérisées " par le feu. Autrement dit, il faudra les introduire dans le feu jusqu'à ce que des étincelles de feu en jaillissent.

Ce mode de cachérisation se nomme "Liboune" (en hébreu "chauffer à blanc").
 

Hag'ala

Les ustensiles qu'on utilise par cuisson avec utilisation d'un liquide à l'intérieur, par exemple une marmite dans laquelle on cuit un bouillon ou encore dans lesquels on fait cuire un mets accompagné de sauce, doivent être " cachérisés " également par l'eau bouillante (car l'absorption s'est faite par l'intermédiaire d'un liquide bouillant).

 La "Hag'ala" consiste ainsi à faire bouillir de l'eau dans un récipient et, pendant que l'eau est en ébullition, on immerge l'ustensile à cachériser, y compris ses manches et son couvercle.

C'est ainsi que sera rejeté le 'Hamets absorbé précédemment. Il est bon de tremper trois fois l'ustensile dans l'eau bouillante. Avant la Hag'ala, on nettoiera minutieusement l'ustensile avec un détergent après avoir enlevé la rouille et l'avoir récuré également au niveau des vis. Il est d'usage de le rincer à l'eau froide après la Hag'ala (on le fait en souvenir du Temple où l'on trempait les ustensiles dans l'eau froide après la Hag'ala).

Remarque : Il faut prendre garde d'exécuter la Hag'ala avant l'heure d'interdiction du 'Hamets la veille de Pessah (le 14 Nissan. Pour l'heure, se reporter au calendrier local) car si l'on fait la Hag'ala après ce moment, il faudra tenir compte d'autres détails de Halakha.

Quoi qu'il en soit, il faut savoir que pour la cachérisation de la vaisselle, les lois et leurs détails sont nombreux, c'est pourquoi toute personne qui n'est pas sûre de ses connaissances en la matière, devra contacter un Maître en Torah qui la guidera.

Aujourd'hui dans chaque ville (en Israël surtout), il existe des endroits où s'effectue la cachérisation sous contrôle rabbinique local. Il incombe aux responsables de vérifier que les préposés à la cachérisation sont bien versés dans ces lois et que la cachérisation se fait bien et strictement selon la loi.

Pour chaque ustensile, on se réfèrera à l'essentiel de son utilisation : si dans la majorité des cas on utilise cet ustensile pour les cuissons comprenant un liquide (un bouillon ou une sauce) même si parfois on l'utilise pour un mets sec sans aucune sauce, étant donné que l'essentiel de l'absorption s'est fait par l'intermédiaire d'un liquide, sa cachérisation s'opèrera par la Hag'ala.

Ainsi, on fixera le mode de cachérisation de chaque ustensile en vertu de cette règle (Choul'han 'Aroukh 452).
 

Les marmites

Leur utilisation se fait en général par l'intermédiaire d'un liquide même s'il arrive parfois de les utiliser pour la cuisson d'un aliment sec. Leur cachérisation et celle de leurs couvercles se fera donc par la Hag'ala.

Pour les ustensiles en aluminium, il faudra nettoyer le dépôt noir qui se forme au fond de l'ustensile, et si la chose n'est pas possible, on fera la Hag'ala de l'ustensile tel quel.
 

Cuillères et fourchettes

Etant donné que leur utilisation se fait dans un ustensile de second degré de chaleur (comme une assiette) dans lequel on a mis un mets chaud provenant de l'ustensile dans lequel il a été cuit, la cachérisation de ces ustensiles se fera au moyen d'un ustensile de second degré de chaleur.

En pratique, on fera bouillir de l'eau que l'on pourra vider dans un second récipient et, pendant qu'elle est encore très chaude, on y déposera les ustensiles à cachériser.

Dans le rite Achkénaze, on exige dans ce cas la Hag'ala dans ledit récipient même si l'eau a déjà bouilli (donc premier degré de chaleur).


Couteaux

Ils seront minutieusement nettoyés surtout au joint de la lame et du manche. Bien que l'essentiel de son utilisation se fasse dans un ustensile de second degré de chaleur (comme une assiette), étant donné qu'en coupant nos aliments, on engage avec une certaine force le couteau dans ledit aliment, le couteau absorbe davantage.

Sa cachérisation se fera donc par Hag'ala sans toutefois nécessiter que l'eau soit sur le feu pendant la Hag'ala. Il suffira juste d'immerger le couteau dans l'eau encore très chaude.


La louche

Vu que l'essentiel de son utilisation se fait dans un récipient dans lequel le mets a bouilli, sa cachérisation se fera par Hag'ala.
 

Les différents appareils de chauffage d'eau : bouilloire, koumkoum

Si pendant toute l'année, on prend garde à ne pas chauffer sur ces appareils du 'Hamets quel qu'il soit, ils n'auront pas besoin de cachérisation. On se contentera de bien les laver extérieurement.

Mais si on y a, même une seule fois, chauffé du pain ou une pâtisserie quelconque, la cachérisation s'effectuera ainsi : le corps chauffant lui-même nécessite la Hag'ala et s'il est électrique et que l'on craint de le tremper, alors on le remplira jusqu'au bord et on fera bouillir jusqu'à ce que l'eau déborde sur tout l'appareil.

Le couvercle sera aussi ébouillanté et recouvert de papier aluminium ou échangé contre un autre couvercle.
 

La poêle

On l'utilise soit avec beaucoup d'huile comme pour les frites, ou avec peu d'huile comme pour cuire un œuf, sa cachérisation se fera donc par Hag'ala.
 

Moule à gâteau

Sa cachérisation se fait par Liboune. Une personne qui se contente de faire Hag'ala doit s'appuyer sur les décisionnaires qui le permettent.
 

Le four

Il sera soigneusement nettoyé avec un détergent de toute trace de nourriture et des vapeurs qui auraient pu se déposer dans les coins. Il est recommandé d'attendre 24 heures sans l'utiliser, puis il sera chauffé pendant une heure à son plus haut degré de chaleur.

A ce moment, il sera permis de passer au four des aliments dits " Cachers pour Pessah ".

Ce mode de cachérisation sera toutefois impraticable pour les plateaux. On devra les échanger contre des plateaux réservés pour Pessah ou à usage unique.
 

Micro-onde

-       Sans corps rôtisseur : il sera nettoyé minutieusement de tout débris d'aliment qui y aurait éventuellement adhéré. On y déposera une soucoupe d'eau dans laquelle on aura mis au préalable une petite quantité de détergent (afin de détériorer le goût de l'eau et de la rendre imbuvable). On le fera fonctionner durant 5 ou 6 minutes.

-        Avec corps rôtisseur : (constitué de résistances électriques chauffantes) on agira comme pour un four électrique.
 

Les grilles et autres supports du gaz

On y dépose les marmites à chauffer ainsi que le plateau situé sous les flammes. On nettoiera soigneusement toutes leurs parties, au moyen d'un détergent, et on leur fera la Hag'ala.

Si l'on a seulement versé sur tous ces éléments de l'eau provenant d'un ustensile dans lequel elle a bouilli préalablement, alors on considérera que toutes ces pièces sont déjà cachérisées. Toutefois, certains exigent de recouvrir le tout avec du papier aluminium.

Il existe une différence entre la cachérisation du 'Hamets et celle du lait-viande. Une question se pose en effet : durant toute l'année, il n'est pas nécessaire de cachériser tous les éléments du gaz lorsqu'on passe du lait à la viande,  même s'il arrive que se déverse une partie du mets chaud. Pourquoi doit-on être plus strict lorsqu'il s'agit de 'Hamets ?

La raison est la suivante : il est certain que pendant toute l'année, s'il se trouve des déchets ou des saletés provenant de lait ou de viande visible, on doit les nettoyer.

Cependant, lorsqu'il s'agit de lait ou de viande absorbés dans les éléments du gaz, étant donné que chaque absorption en soi, l'est de quelque chose de permis (lait seul ou viande seule), nos Sages se sont fiés au fait qu'en réalité le feu brûle immédiatement ce qui s'est déversé. Par contre, pour Pessah ils ont dû être plus stricts, vu l'immense gravité de l'interdiction de consommer du 'Hamets.
 

La plaque chauffante de Chabbath

Elle sera nettoyée soigneusement contre toute possibilité de 'Hamets qui s'y serait  collé. On versera sur la plaque de l'eau bouillante du récipient dans laquelle elle a bouilli. Certains exigent de la recouvrir de papier aluminium.
 

Broches et grilles

On y fait des grillades et notamment des boulettes de viande hachée mélangée avec du pain. La cachérisation se fait donc par Liboune au point d'en faire jaillir des étincelles.

Si quelqu'un, par erreur, n'a fait qu'une Hag'ala et n'a pas procédé au Liboune, et qu'à Pessah, il a utilisé ces broches pour faire des grillades, il pourra tout de même les consommer.
 

Le lave-vaisselle

Il sera bien nettoyé avec un détergent. Il est bon de le faire fonctionner à vide avec de l'eau bouillante et du liquide vaisselle.
 

Le marbre de la cuisine

Il sera frotté et nettoyé dans chaque recoin. On versera ensuite de l'eau bouillante provenant  du récipient dans lequel elle a bouilli, mais si l'on craint qu'il ne se détériore au contact de l'eau bouillante, il suffira de le recouvrir de papier aluminium.
 

L'évier

Il sera bien frotté et, par la suite, on versera à trois reprises de l'eau bouillante provenant du récipient dans lequel elle a bouilli.
 

Ustensiles en verre

La loi est identique toute l'année : il est permis d'utiliser les mêmes verres et assiettes en verre aussi bien pour les laitages que pour la viande. Dans le rite Achkénaze, la coutume est plus rigoureuse pour un ustensile en verre dans lequel se trouvait du 'Hamets chaud.

En effet, un tel ustensile ne sera pas utilisé à Pessah comme l'a écrit le Rav Moché Isserlès. Alors qu'en ce qui concerne les ustensiles en verre pour la viande et le lait, certains Achkénazes sont plus indulgents. Concernant les vaisselles en Duralex ou en Pirex, utilisées pour la cuisson, même les Achkénazes pourront les utiliser après avoir effectué la Hag'ala à trois reprises (sans besoin de les tremper par la suite dans l'eau froide).

Les Séfarades, après avoir fait leur Alya, qui avaient coutume d'être rigoureux vis-à-vis de cette loi, peuvent changer leur habitude et agir comme l'enseigne le Choul'han 'Aroukh, sans pour autant être dégagés formellement de leur coutume.
 

Ustensiles en plastique, bois, pierre ou émail

Leur cachérisation sera semblable à celle des ustensiles en métal.
 

Ustensiles en terre cuite

Ils ne peuvent être cachérisés dans la mesure où la Torah témoigne qu'ils ne peuvent dégorger ce qui a été absorbé.On se contentera de les cacher sans pouvoir les utiliser. Mais si l'usage était d'y mettre un liquide froid 'Hamets comme de la bière, et que ce liquide y a séjourné 24 heures, la cachérisation se fera de la manière suivante : on couvrira l'ustensile d'eau et, après 24 heures, cette eau sera vidée et changée.

De nouveau, après 24 heures, l'eau sera vidée et changée pour encore 24 heures.

Une fois vidé définitivement de l'eau, on pourra déjà y mettre du vin pour le Kiddouch de Pessah. Et si, au lieu de tout cela on a fait Hag'ala, les ustensiles seront considérés comme Cachers.
 

Les ustensiles utilisés à froid

On dira de cette sorte d'ustensiles, comme une coupe de vin ou des petits verres en argent, qu'ils n'ont rien absorbé. Ils sont donc utilisables après lavage et rinçage.

Les Achkénazes agissent de manière plus stricte et font la Hag'ala même sur des ustensiles utilisés à froid.
 

Réfrigérateur

Il sera nettoyé consciencieusement, surtout les joints en caoutchouc des portes et les parties comprenant des fentes.
 

La table

Si l'on mange directement sur la table, sans nappe, il faudrait théoriquement verser de l'eau bouillante sur celle-ci. Mais si l'on craint de détériorer la table, on se contentera de la recouvrir d'une nappe pendant tout Pessah.
 

Dentier

Il sera nettoyé minutieusement et il est bon de verser dessus de l'eau bouillante.
 

Les jouets

Il faut nettoyer soigneusement et laver tous les jouets et les jeux des enfants.