A travers un passage de parachat Émor et un passage de Guemara, ce cours explique en quoi la fête de Soukkot est liée aux notions de joie et de émouna (foi en Hachem), et en quoi la Soukka ressemble au Beth Hamikdash.