Au début de ce cours, Rav Abitian explique -en se basant notamment sur une histoire et sur une parole du Sfat Emeth- qu'on ne doit pas croire qu'on domine parfaitement le yétser hara. Il montre, à travers une histoire, l'importance de faire régulièrement sa téfila, même lorsqu'on n'en a pas spécialement envie. Il explique des mots de Téhilim relatif au yétser hara: tsofé racha latsadik oumévakéch lahamito. Il rappelle que jusqu'à treize ans, un enfant n'a que du yétser hara ; d'où -par exemple- sa tendance naturelle à l'égoïsme. Il parle du passage de Guémara relatif au moment à partir duquel le yétser hara entre dans la personne. Il explique, sur la base d'un Midrash, ce qu'Adam a voulu dire lorsqu'il a dit "J'ai mangé et je remangerai"...