La Torah n'est pas offerte à tout un chacun, elle n'est pas donnée "au premier venu". Elle est très précieuse et, pour la mériter, il faut donc être conscient de sa valeur et savoir l'apprécier. Hachem, avant de nous offrir Sa Torah en cadeau, attend de nous certaines choses. Lesquelles ? En quoi le don de la Torah est-il comparable au mariage ? En quoi est-il nécessaire, pour mériter la Torah, d'être semblable au désert et de "manger de la manne" ? Comment comprendre ces étonnantes conditions ?