Toute personne qui réussit dans le monde des affaires sait bien que même s'il est parfois possible de réussir "sur un coup de chance" (en gagnant à la loterie par exemple), la vraie réussite ne s'obtient pas par ce biais-là, et nécessite un véritable investissement. De même, dans la Torah, la vraie réussite ne s'obtient qu'après un réel investissement, un réel don de soi. Mais jusqu'où une personne peut-elle s'investir pour la Torah ? Réponse à cette question à travers l'explication d'un étonnant pasage de la Guemara Baba Batra, qui parle d'un cas où une personne devrait peut-être sortir de chez elle car l'ancien propriétaire de cette maison (qui la lui a pourtant vendue) affirme qu'elle lui appartient à lui, et pas à elle...