Il n'est pas toujours facile de communiquer, en particulier lorsque ce qu'on doit dire à l'autre va le remettre en question... Lorsqu'on doit réprimander une personne, comment s'y prendre pour que nos propos soient constructifs, l'aident à s'améliorer ? En quoi consiste la mitsva de "hokhéa'h tokhia'h eth 'amitékha" ? Pourquoi avoir formulé la mitsva de réprimander son prochain de cette manière ; et pourquoi cette mitsva figure-t-elle, dans la Torah, juste après l'interdit de haïr son frère dans son cœur?