Au début de ce cours, Rav Sitruk dit que de nombreux livres seront sûrement écrits sur le Rav Shakh zatsal ; mais qu'il voudrait -dans cette conférence- rendre hommage à ce Maître, en exprimant ce qu'il lui doit personnellement. Il définit la notion de gadol hador. Il montre à quel point le temps était important pour ce tsadik, précisant cependant que cela ne l'empêchait pas d'être accueillant; de donner à ceux qu'il recevait le sentiment qu'ils étaient uniques pour lui et qu'il avait tout le temps pour eux. Il rappelle la volonté de ce gadol d'utiliser au mieux chaque instant de sa vie; et la priorité qu'il accordait au limoud (étude de la Torah) et à la vérité. Il parle de la tolérance, disant notamment que Rav Shakh zatsal acceptait qu'on ne soit pas comme lui, mais aurait voulu qu'on soit mieux que lui.