A l'occasion de la Hiloula (jour anniversaire de décès) de notre maître Rav Chimchon Raphaël Hirsch, l'équipe Torah-Box est heureuse de revenir avec vous sur sa vie. Celui qui parle d'un Tsadik le jour de sa Hiloula, celui-ci prie pour lui et le protège. Allumez une bougie en disant "Likhvod haRav Hirsch, zékhouto taguèn 'alénou". Que son mérite protège tout le Klal Israel, Amen !

Il a souvent été dit que le judaïsme orthodoxe a toujours existé depuis que les Juifs reçurent la Torah au mont Sinaï et que le judaïsme conservateur était une réaction pour réformer le judaïsme. Cependant, ceci n’est pas tout à fait exact. En fait, l’orthodoxie moderne n’existait pas avant les réformes et les innovations de Rav Chimchon Raphaël Hirsch.

Rav Chimchon Raphaël Hirsch est né en 1808 à Hambourg, en Allemagne. Il alla à l’école publique où il fut fortement influencé par Schiller et Hegel, et reçut son éducation juive à la maison. Son père était un Juif pratiquant, et son grand-père, Mendel Frankfurter, était le fondateur du Talmud Torah d’Hambourg.

Grâce à l’éducation de ses professeurs - considérés comme étant les plus grands talmudistes allemands -, qui étaient compétents dans la culture à la fois non-juive et juive, Rav Chimchon Raphaël Hirsch décida de se former pour le rabbinat dans le but de démontrer que le judaïsme traditionnel et la culture occidentale sont compatibles l’un avec l’autre.
De 1823 à 1829, il étudia chez le Rav Yaakov Ettlinger, talmudiste allemand distingué. Il entra à l’Université de Bonn, où l’un de ses camarades de classe était Abraham Geiger, qui devint plus tard un chef de file du mouvement réformiste.

Rav Chimchon Raphaël Hirsch défendit dans ses nombreux écrits sa conception sur l'intégration d'éléments de la culture moderne dans la structure du judaïsme, une école appelée « Torah ‘im Dérekh Eretz », ceci afin de contrer la montée des réformistes. Sa méthode sauva d’ailleurs de nombreux juifs de l’assimilation, contre laquelle il se battit toute sa vie.
 

Lorsqu’il entendit un jour qu’un groupe d’une centaine de familles juives voulait créer une communauté orthodoxe, il n’hésita pas à abandonner son poste pour aller les aider. Il devint dès lors Rav de Francfort où la communauté se donna corps et âme pour l’accomplissement des Mitsvot.

On raconte d’ailleurs que dans cette communauté, le Rav avait l’habitude d’être payé au début de chaque trimestre de l’année civile.

Lorsque le Rav sentit que ses jours arrivaient à leur fin, il demanda à ses enfants que s’il devait mourir avant la fin de la période pour laquelle il avait été payé, qu’ils fassent bien attention à rembourser l’argent en trop de son salaire.

Il mourut le 27 Tévet, dernier jour du trimestre... que son mérite soit pour nous une source de bénédictions.
 

Cliquez-ici pour demander une bénédiction en l'honneur du Rav Chimchon Raphaël HIRSCH