Faut-il étudier la Torah avant de la pratiquer, ou la pratiquer avant de l'étudier ? Comment comprendre les mots "na'assé vénichma", prononcés par les Bénei Israël pour dire qu'ils acceptaient la Torah ? Impliqueraient-ils l'obligation de faire les mitsvoth sans les comprendre ? Pourquoi ? Que s'est-il passé après que les Bénei Israël aient accepté la Torah ? Que dit la Guémara Chabbat à ce propos ? En quoi le Klal Israël est-il comparable à un pommier ? Que disent Rav Soloveitchik et Rabbénou Tam à ce sujet ? En quoi ces commentaires sont-ils étonnants ?