Parfois, le rythme effréné ou les aléas de nos vies nous mettent sous tension. En d'autres termes, notre Néfech se contracte et on le ressent fortement. Cette prise de conscience est déjà en soi grandement salvatrice car la source du stress, une fois identifiée, pourra alors être gérée. Sachant qu'il y a une corrélation très forte entre le corps et le Néfech, on doit être capable d'imposer à son corps un break total, un arrêt physique des activités et également, de prioriser les actions afin de ne pas être submergé par un planning intenable.