A travers plusieurs passages de la Torah, ce cours explique que la jalousie n'est pas un défaut, à condition toutefois d'en faire bon usage.