Au début de ce cours, Rav Sitruk - à partir d'un passouk de Michlei (Proverbes) et d'un passage des Néviim (Prophètes)- rappelle l'immense potentiel de l'être humain. Il dit - entres autres- qu'il existe en chacun de nous une immense lumière: la néchama (âme). Il explique ce qui empêche cette lumière de rayonner pleinement, rappelant notamment que le yétser hara qui est en nous essaye de nous empêcher de faire la volonté d'Hachem. Il dit qu'il y a donc -en chacun de nous- ce qui est le propre de l'homme : un mélange de lumière et d'obscurité. Il illustre cette idée par divers exemples, en se basant notamment sur le Séfer Méla'him, sur la Paracha de Béréchit et sur le Midrash Tan'houma.