Je tenais à écrire ces quelques lignes pour remercier Hachem et donner forces et espoirs à toutes les personnes qui attendent des délivrances. Chacune d’entre nous a son histoire personnelle. Cela faisait quelques années que nous étions mariés et le bonheur d’être parents n’était pas encore arrivé ; on réalise donc à quel point chaque chose est un cadeau...

Evidemment, on commence à prier, à faire de nombreuses Ségoulot (porter le bébé lors d’une brit mila, se tremper au mikvé après une femme enceinte, manger de la confiture d’étrog…) dans l’espoir de voir notre famille s’agrandir. Les échecs de certains traitements nous abattent mais malgré tout on continue de s’accrocher et d’y croire même si l’attente est très difficile.

Quelques jours avant Roch Hachana 5780, des amies m’envoient des articles sur la puissance de la Téfila (prière) au nets (lever du soleil) à Roch Hachana. Mon mari m’avait devancée l’année précédente, du coup je me motive pour deux réveils aux aurores (je vous avoue sur le moment… un peu dur, c’était la première fois que je priais au nets à Roch Hachana) mais cela en vaut la chandelle je vous assure ; en effet la qualité de la Téfila, les chants de Roch Hachana, la Haftara de ‘Hanna, les sonneries du Chofar me redonnent de l’espoir. Je ressens un vrai moment de proximité avec Hachem (fière Baroukh Hachem d’avoir réussi à me lever).

L’année démarre, on est dans l’attente et l’espoir d’une bonne nouvelle. A ‘Hanouka, une amie me parle d’une nouvelle Ségoula lors de l’allumage de la 8ème bougie de Hanouka qui consiste à écrire sur une feuille nos demandes à Hachem puis ranger cette feuille dans notre hanoukia et de dire à Hachem qu’on diffusera le miracle. Je la fais donc, (j’ai su après que de nombreuses personnes l’avaient également faite en citant mon nom) en me disant qu’avec l’aide d’Hachem ça va marcher.

Durant le Covid, ma mère décide de se couvrir entièrement la tête.

La veille de Chavouot, je fais également la Ségoula de Rabbi ‘Haim de Fallagi avec les 104 pièces à donner à la Tsédaka la veille de Chavouot.

Entre les grèves à Paris et le Covid avoir une date de traitement est un vrai parcours du combattant, on s’en remet donc à Hachem même si l’attente nous parait interminable. L’hôpital nous donne une nouvelle date. Cette fois-ci motus et bouche cousue, la bénédiction réside dans ce qui est caché. Un nouveau traitement débute que j’affiche bien sur le frigidaire afin d’être sûre de ne pas oublier une prise. Deux jours avant le rendez-vous, je me rends compte qu’un des traitements n’a pas été commencé à temps malgré toutes les précautions prises. Je m’en remets alors à Hachem et me dit que le résultat viendra de Lui !

Le jour du rendez-vous à l’hôpital arrive, je prends également un rendez-vous téléphonique l’après-midi avec l’admour de Oungvar pour lui demander des conseils et des bénédictions. Il me conseille entre autres de réaliser un acte gratuit, du coup je commence à réfléchir quoi faire. Après un peu de réflexion, je me dis que je vais prendre des nouvelles dans un premier temps de personnes isolées qui ont besoin de compagnie et même leur proposer mon aide pour les aider à faire leurs courses.

Je prie Hachem pendant cette période d’attente entre le traitement et les résultats et Lui parle des nombreuses personnes qui seront heureuses d’apprendre la magnifique nouvelle. Je m’engage également à raconter et diffuser mon histoire. Le jour J des résultats est arrivé, le stress et la peur de la déception D.ieu préserve sont présents. Je laisse mon mari consulter les résultats et….

Baroukh Hachem, merci MAITRE DU MONDE ! La nouvelle tant attendue est en route SI D.IEU VEUT !

Un vrai cadeau, au début on a du mal à y croire et D.ieu merci les autres examens continuent de confirmer la bonne nouvelle. Je ne sais pas ce qui a fait que les choses ont marché cette fois-ci mais chaque petit acte est pris en compte par HAKADOCH BAROUKH HOU.

Voilà à travers ces quelques lignes, je voulais glorifier le nom d’HACHEM pour nous avoir donné les forces d’attendre et d’avoir répondu à nos prières. J’espère que ces quelques lignes redonneront forces et espoirs à toutes les personnes qui attendent des délivrances.

Qu’Hachem exauce chacune de nos Téfilot et nous aide toujours à Le servir dans la joie !

Chana tova à toutes !