J’ai entendu hier une discussion entre un mari et sa femme, qui ne m’a pas laissée indifférente...

La femme: « En réalité, notre couple n’est pas du tout important pour toi ! Comment as-tu pu oublier notre anniversaire de mariage ?! »

L’homme: « C’est fou ce que tu exagères ! Ce n’est qu’une date ! J’ai beaucoup d’autres choses en tête ! Je t’offrirai des fleurs demain. »

La femme: « Non, c’est trop tard ! Ca ne vient pas du cœur ! Ca prouve que tu n’as aucune attention envers moi ! »

L’homme: « Bon je t’offrirai deux cadeaux pour ton anniversaire. Ca va, ça te convient mieux... ? »

En analysant la situation, je me suis demandée : « Comment se fait-il que les hommes et les femmes pensent si différemment ? A l’origine, nous sommes compatibles biologiquement, nous sommes des partenaires de vie. Alors pourquoi a-t-on souvent du mal à se comprendre ? »

Partenaire ou adversaire ?

Lorsque Adam fut créé, Hachem déclara : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide contre lui. » (Béréchit 2 18)

Cela ne vous choque pas ? Comment une personne qui aide peut-elle être « contre » celui qu’elle aide ? Qu’elle soit « avec », ce serait normal... mais contre ? Imaginez-vous prendre un professeur particulier pour votre enfant et lui dire : « Soyez contre lui pour l’aider à faire ses devoirs » ? Ce serait un peu étrange…

Nous savons qu’aucun mot de la Torah n’est dû au hasard. Quel message nous transmettent donc ces mots contradictoires ? En réalité, ils nous livrent une leçon de vie essentielle... ils nous éclairent sur la véritable vision du mariage !

Comme l'enseigne le Maharal de Prague, il existe des situations où l'aide ne peut pas coexister avec une opposition. Par exemple avec nos parents : nous pouvons et devons les aider, mais sans nous élever contre eux. Dans le cas d'un couple, c'est différent : la femme aidera son mari ET s'opposera à lui. Et cela n’a rien de paradoxal ! Car ce qui fait vraiment un couple, ce qui le fait grandir et avancer vers le droit chemin, ce sont les désaccords et les oppositions de points de vue ! Chaque dispute est pour chacun l’occasion de se dépasser, en se forçant à réagir avec humilité et maturité. Comment ? En recherchant le compromis, sans s’enfermer dans une vision unique des choses.

Si j'estime que mon opinion et mes paroles sont la vérité parfaite et révélée, le dialogue est impossible. Je ne fais que dominer l'autre.

Mais de l’autre côté, si un couple évite tout affrontement, alors l’existence de l’un comme de l’autre est niée car cette démarche empêche les conjoints d’être attentifs l’un à l’autre, de se regarder, de s’écouter et de prendre en considération l’avis de l’autre.

En résumé, la bonne formule pour l’équilibre d’un couple n’est pas : « Nous sommes toujours d’accord » (vision individualiste), ni : « J’ai raison et tu as tort » (vision égocentrique) mais c’est : « Cherchons la solution ensemble ».

L’effet positif de l’opposition

Et cette vision est une vérité générale. Souvenez-vous de Chamaï et Hillel, deux grands maîtres de la Torah. Généralement, Chamaï soutenait une opinion et Hillel pensait l’inverse. Cela ne les a pas empêchés d’avoir un très grand respect l’un pour l’autre. Et il arrivait même qu’en construisant leurs argumentations, ils parvenaient à se mettre d’accord sur certains sujets spécifiques. Sans divergence, personne n’avancerait, nous resterions tous à camper sur nos positions, que nous soyions dans le vrai ou dans le faux, sans jamais douter de leur bien-fondé. Tandis que lorsque nous rencontrons une opposition et que nous acceptons d’y prêter oreille, de la considérer, elle nous amène à réfléchir sur la position de l’autre, à argumenter la nôtre et surtout à nous dépasser pour faire avancer la cause discutée.

Et c’est ainsi que j’ai eu la réponse à ma question. L’homme et la femme sont deux êtres que tout oppose. Deux puissances contraires qui unissent leur forces : comment ne pourrait-on pas obtenir ce qu’il y a de meilleur ? Car si Hachem a choisi de créer l’homme et la femme avec tant de différences, c'est justement pour qu'ils utilisent cette complémentarité pour former un être entier, parfait. Les conditions les plus favorables sont réunies pour faire du couple une superpuissance !

Mais comme toutes les superpuissances, il y a un mode d’emploi : il s’agit de l’écoute et du compromis. Sans cela, les forces opposées combattront l’une contre l’autre pour finalement exploser sur elles-mêmes. Mais si chacun décide de se dépasser, alors ces forces agiront l’une sur l’autre pour avancer, toujours plus loin, toujours plus haut, en surmontant tous les obstacles qui pourraient se dresser sur leur passage.

Rachel S.