Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Cha'harit pour une femme Séfarade

Rédigé le Lundi 29 Février 2016
La question de Rachel B.

Bonjour,

Pouvez-vous me donner le Séder précis de la prière du matin de la femme Séfarade ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5604 réponses

Chalom Ouvrakha,

Ci-dessous le Séder de Cha'harit pour une femme Séfarade :

- "Moda Ani" etc. après le réveil (voir Choul'han Aroukh 223),

- Nétila avec Brakha et Acher Yatsar (Ben Ich 'Haï Parachat Vayetsé 15),

- Toutes les Brakhot du matin, Birkat Hatorah inclue (Choul'han Aroukh fin du Siman 47), à l'exception de "Chélo 'Assani Icha", qu'elle dira sans le nom d'Hachem : "Baroukh Ché'assani Kirtsono",

- Le minimum après les Birkot Hacha'har (surtout pour les débutantes) est de faire directement le Chéma' et la 'Amida,

- Si elle le désire, elle pourra dire une partie ou tous les Psouké Dézimra et les Brakhot qui se trouvent avant la lecture du Chéma'. Cependant, selon le Rav Ovadia Yossef, les femmes Séfarades ne peuvent pas dire ces Brakhot en mentionnant le nom d'Hachem, et elles diront donc "Baroukh Méhoulal Batichba'hot", ainsi que "Baroukh Ata Mélèkh Ha'olam Hae-l Av Hara'haman etc.", pour "Baroukh Chéamar", et "Baroukh Ata Mélèkh Ha'olam Yotser Or etc.", pour les Brakhot du Kriat Chéma', on omettant le nom d'Hachem.

Selon le Rav Ben Tsion Abba-Chaoul, même les femmes Séfarades pourront prononcer ces Brakhot normalement, comme les hommes, si elles le désirent. Pour les femmes Ashkénazes, il n'y a aucune différence, et elles pourront dire ces Brakhot comme les hommes.

Selon la Halakha, dès la fin de la 'Amida, la femme est quitte de son devoir, et elle n'a pas besoin de dire les Ta'hanounim et "Achré Yochvé", mais il est bien de s'efforcer de dire au moins les Ta'hanounim.

En ce qui concerne "Alénou Léchabéa'h", il sera préférable de le dire (voir responsa Ma'hazé Eliyahou 20).

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA