Aujourd'hui à Paris
06:49 : Mise des Téfilines
07:51 : Lever du soleil
13:40 : Heure de milieu du jour
19:28 : Coucher du soleil
20:13 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Quelle 2ème question sera posée après la mort à une femme ?

Rédigé le Lundi 3 Août 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

On dit qu'une des questions posées par le Tribunal céleste à la fin de la vie sera : "As-tu réservé chaque jour un temps d’étude de la Torah ?"

Par quoi sera remplacée cette question pour une femme ?

Merci d'avance pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22320 réponses

Bonjour,

L’une des réponses à cette question est la suivante :

Même si la Mitsva d’étudier la Torah reposant sur la femme n’est pas semblable à celle qui repose sur les hommes [voir Talmud Kiddouchin 29b et fin de cette réponse], MAIS elle doit tout de même participer d’une manière ou d’une autre à l’étude de son mari [ou des autres, si elle n’est pas mariée], comme le disent nos Sages, les ‘Hakhamim, dans le Talmud, Brakhot 17a :

« En quoi consiste le mérite des femmes ? [Leur permettant d’accéder au 'Olam Haba.] »

Réponse : « En conduisant leurs enfants à l’école où l’on étudie la Torah, en encourageant leur mari à étudier lorsqu’elles les attendent patiemment à leur retour de l’étude. »

Les commentateurs expliquent :

Elles ne sont pas soumises à l’obligation d’étudier la Torah, certes, MAIS afin de mériter la récompense tant attendue du 'Olam Haba, elles doivent obligatoirement avoir une part dans l’étude de la Torah de ce monde. Voir Talmud Kétoubot 111b.

L’impact de l’aide qu’apportent les femmes pour permettre aux autres d’étudier est suffisamment important pour qu’elles puissent mériter ce que les hommes méritent par le biais de leur étude.

Gaon de Vilna, Chalmé Toda, Rabbi Yonathan Eïbechitz dans Ya'rot Dvach, Drouch 1, etc.

IMPORTANT !

Il va sans dire que la femme a l’obligation d’étudier des ouvrages concernant les Middot permettant d'améliorer ses traits de caractère [Or’hot Tsadikim, Pélé Yo'èts, Méssilat Yécharim, Ma’alot Hamidot, ‘Hovot Halevavot, Cha’aré Techouva, etc.], la Parachat Hachavou'a [si possible], et, surtout, les lois qui la concerne [le Chabbath, les fêtes, l’éducation des enfants, les Brakhot, la Cacheroute, Chmirat Halachone, les lois du vol et du mensonge, la pureté familiale, etc.], ainsi que de prier quotidiennement pour bénéficier de toutes les bénédictions distribuées par le Maître du monde.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN