Le signe des Gémeaux (« Téomim » en hébreu) correspond au mois de Sivan (vers juin). Découvrez toutes les particularités de ce signe caractérisé par un dédoublement positif de la personnalité !

Gémeaux/Téomim

Mois : Sivan (approx. juin)

Chiffre : 3

Tribu : Lévi

Pierre : l’émeraude/Baréket

Elément fondamental : l’air

Planète : Vénus

Sivan, le mois de la Torah

Le mois de Sivan est le troisième mois de l’année juive d’après le compte de la Torah. C’est le mois de la Torah par excellence, puisque c’est en date du 6 Sivan que celle-ci fut donnée au peuple juif. Le chiffre 3 n’est pas fortuit : il est associé au don de la Torah puisqu’il fallut 3 mois au peuple juif pour recevoir la Torah depuis sa sortie d’Egypte (à l’image d’une femme divorcée qui doit attendre 3 mois avant de pouvoir se remarier) et que la Torah elle-même est composée de trois volets – les 5 livres de la Torah, les Prophètes et les Hagiographes. Le chiffre 3 fait également référence :

- Aux 3 prophètes qui orchestrèrent la sortie d’Egypte – Aharon, Myriam et Moché,

- Au troisième d’entre eux, Moché, qui fut le plus grand des prophètes qu’ait connu le peuple juif,

- Aux 3 composantes du peuple juif : les Cohanim, les Léviim et Israël,

- Aux 3 étapes nécessaires pour recevoir la Torah : abandon des fautes, raffinement des Midot et acceptation de la Torah,

- Aux 3 Patriarches : Avraham, Its’hak et Ya’acov,

- Etc.

Il s’agit donc d’un mois porteur d’un potentiel grandiose en matière de spiritualité ! Sivan est aussi le mois de l’humilité (celle de Moché Rabbénou), de la fraternité (celle du peuple juif réuni au pied du mont Sinaï) et du renouvellement de la nature (celui du mont Sinaï qui refleurit en l’honneur du Don de la Torah).

Des jumeaux associés

Le signe Gémeaux est généralement représenté par un couple de jumeaux assis dos à dos. Celui-ci fait en premier lieu bien sûr référence au couple Moché et Aharon, chacun animé d’une personnalité différente mais associés pour mener le peuple juif hors d’Egypte et le conduire au mont Sinaï pour y recevoir la Torah d’Hachem. On peut aussi évoquer le tandem Issakhar et Zévouloun, les deux fils de Ya’acov qui s’étaient associés de manière à ce que le premier se consacre à l’étude de la Torah, tandis que le second subvenait à ses besoins en pratiquant le commerce. De même, la Torah comporte deux facettes, la Torah écrite et la Torah orale que le peuple d’Israël accepta dans un même souffle composé de deux mots : « Na’assé Vénichma », « Nous ferons puis nous comprendrons ».

Ainsi, les natifs du mois de Sivan sont souvent des gens habités d’une « double personnalité », c’est-à-dire de caractéristiques qui peuvent sembler opposées, voire carrément contradictoires, de manière simultanée, mais finalement tout à fait harmonieuse ! Si leur personnalité contrastée peut sembler déstabilisante au départ, il suffit de faire l’effort de connaitre un peu mieux les Gémeaux pour découvrir qu’il s’agit de gens parfaitement équilibrés et animés de qualités très appréciables. Le symbole du couple de jumeaux peut aussi évoquer la difficulté que peut ressentir le Gémeaux à faire concorder son extériorité et son intériorité – ce sera là l’un des points principaux qu’il sera appelé à travailler.

Un orateur hors pair

Influencé par la planète Vénus, le Gémeaux est attiré par tout ce qui a trait aux sens, à la beauté, à l’ordre. C’est l’une des raisons pour lesquelles ce signe est associé à l’émeraude, qui est une pierre d’une rare beauté, « éblouissante » littéralement (Baréket) de par son éclat et sa couleur chatoyante. Les Gémeaux brillent ainsi à l’extérieur par le biais de l’art oratoire et tout ce qui touche à la parole : ils savent convaincre, prononcer des discours, faire de grandes démonstrations et conquérir leur auditoire. Personnes d’esprit aspirant à l’élévation spirituelle, les Gémeaux sont agréables à écouter; tout leur travail sera justement d’employer leur langue à prodiguer le bien et répandre la voix de la Torah, et non à se vautrer dans la contemplation stérile de leur orgueil, à se livrer au bavardage sans intérêt ou, pire encore, à la fabulation et la mythomanie !

Dotés d’une grande intelligence, les Gémeaux ont paradoxalement tendance à préférer les raccourcis intellectuels, se suffisant de théories simplistes pour cerner les situations et les gens qui les entourent. Ils doivent d’ailleurs prendre garde dans leur choix d’un conjoint, car s’ils sont capables de sonder au premier regard – l’un de leurs points forts – la personnalité de leur interlocuteur, ils sont en revanche enclins à tirer des conclusions hâtives les concernant. Car le Gémeaux souffre d’un grand manque de patience qui le force à trouver des solutions « à l’emporte-pièce » et à se suffire d’un regard superficiel sur la vie en général. C’est du reste cette même impatience qui fait du Gémeaux un véritable nomade, toujours à la recherche de nouvelles expériences et de lieux à découvrir. Toujours en mouvement, les natifs de ce Mazal aiment évoluer et s’élever et le pire que l’on puisse leur imposer serait de stagner au même endroit !

L’orgueil ? Le pire ennemi !

Doté d’une forte personnalité et de grandes qualités, le Gémeaux a parfois tendance à verser dans l’orgueil. Ce dernier le pousse à prendre des décisions parfois irréfléchies, notamment dans le domaine financier où il fait preuve d’une impulsivité et d’un manque de prudence assez marqués. Ces traits de caractère le poussent parfois à trouver des « arrangements » ou à monter des « machinations » qui lui permettront de justifier sa témérité financière, tendance duquel le Gémeaux devra fortement s’éloigner s’il ne veut pas perdre sa crédibilité aux yeux de son entourage.

Très brillants intellectuellement, les Gémeaux n’ont pas un domaine de prédilection en particulier, mais peuvent réussir dans n’importe quelle profession, surtout si celle-ci est liée à l’exercice de la parole. Comme ils ont tendance à se réfugier dans les extrêmes (à l’image du peuple juif pendant le mois de Sivan, qui s’adonna à la faute du veau d’or de suite après avoir reçu la Torah !), il est important pour les Gémeaux de s’adonner à l’étude de la Torah qui leur procurera la sagesse nécessaire pour assoir leur personnalité parfois lunatique. Car si le Gémeaux s’accommode personnellement très bien de son caractère, il n’en est pas toujours de même pour son entourage qui l’apprécie beaucoup, mais a du mal à accepter sa méfiance, ses sautes d’humeur et les mots acerbes qu’il est capable d’exprimer lorsque des conflits font surface.

Néanmoins, s’il est une qualité que le Gémeaux possède, c’est celle d’être toujours joyeux ! Heureux de son sort, souple et répugnant aux querelles, le Gémeaux est généralement très apprécié de son entourage. Il a très peu d’ennemis, car il sait apaiser les tensions grâce à sa meilleure alliée – la parole…

Lorsqu’il joue son rôle de parent, le Gémeaux aime éduquer ses enfants à acquérir de l’indépendance. C’est un excellent accompagnateur, à l’image de la tribu de Lévi à laquelle il est associé et qui signifie littéralement « accompagnement ». Et s’il a tendance à devenir l’« ami » de ses enfants, c’est parce que l’exercice de l’éducation lui offre l’opportunité de panser les blessures de l’enfant qui sommeille en lui.

Je m’améliore

Nous l’avons vu, les Gémeaux possèdent des personnalités fascinantes. Tout en nuances, raffinés et équilibrés, ils sont appréciés de tous. Cependant, pour exploiter le plein potentiel de leur Mazal (qui est intimement lié à la Torah), les Gémeaux gagneraient à :

-          Travailler leur patience, en gardant constamment à l’esprit la formule de nos Sages : « Kol Akava Létova » (« Tout empêchement/retard est pour le bien ! »),

-          Respecter scrupuleusement et constamment les lois de la parole, leurs facultés oratoires leur ayant été octroyées pour répandre le bien et non pour détruire,

-          Travailler l’humilité, en comprenant que la véritable source de fierté d’un homme doit être la proximité avec Hachem et non les acquis matériels,

-          Etudier la Torah, surtout la nuit, à l’image de l’émeraude qui scintille même au plus profond de l’obscurité.

Cet article a été inspiré par les cours du Rav David Touitou sur l'astrologie juive. Pour acheter son livre, http://torathaim.net/?page_id=5306