A travers un passage de parachat Michpatim, des mots de Téhilim et plusieurs commentateurs (Ramban, Likouté Moharane, Zohar Hakadosh et Rabbi Méïr Baal Haness), ce cours parle de la bonté d'Hachem, expliquant notamment en quoi elle est nettement supérieure à celle de l'être humain, et en quoi il est nécessaire d'y croire pour pouvoir prier. Puis, à travers des propos du Rav Arouch, il montre l'importance de parler à Hachem pour Le remercier.