Dans le Birkat Hamazone, nous disons "Potéa'h ète yadékha oumassbia lékhol haï ratsone". Que signifient ces mots ? Pourquoi avoir parlé de ratsone (volonté) plutôt que de mazone (nourriture) ? De quelle volonté s'agit-il ? La nôtre, ou celle d'Hachem ? Réponse à travers des propos du Radak.