Même si chacun d’entre nous garde son libre arbitre pour orienter au mieux sa vie, notre prénom possède une certaine influence sur notre personnalité et notre destinée… Vous attendez un bébé ? Mazal Tov ! Pour vous aider dans votre choix d’un prénom, Torah-Box vous fait découvrir chaque semaine une fiche pratique sur un prénom hébraïque !

Cette semaine, découvrez l’histoire, la signification et les tendances générales du prénom NAAVA !

Naava, la beauté gracieuse

Le terme Naava apparait dans le Cantique des cantiques où il signifie la grâce : “Car ta voix est suave et ton visage gracieux” (2,14). De même dans le prophète Yirmiyahou : “Belle et éprise de plaisirs, Je la réduis en ruines, la fille de Tsion !” Dans les Téhilim du roi David, le verbe Naava signifie “il sied” : “La sainteté sied à Ta maison” (93, 5) ou encore “Aux hommes droits sied la louange de D.ieu”. En réalité, ces deux significations, la beauté et le fait d’être seyant, se rejoignent puisque ce qui “sied” à quelque chose est ce qui lui “va bien” et qui l’”embellit”.

En hébreu, il existe plusieurs termes pour désigner la beauté, chacun d’eux portant une connotation différente. Contrairement à Yafé, qui signifie “beau”, Naava ne se rapporte pas à une beauté voyante, éclatante mais davantage à une grâce sobre et subtile.     

La signification du prénom Naava

Comme son nom l’indique, Naava a souvent une beauté extérieure et intérieure. Elle est agréable et possède un don oratoire. 

C’est généralement une femme forte de caractère et courageuse mais qui a néanmoins besoin de soutien et d’encouragement de la part de son entourage. Elle a souvent une excellente mémoire et une grande propension à faire le bien autour d’elle. Sensible et très attachée à ses proches, elle a, en général, du mal à se séparer de sa famille. 

Même face aux situations nouvelles, Naava a tendance à s'adapter facilement et sait généralement faire preuve de persévérance. Elle est active, entrepreneuse et n’a souvent pas peur des défis. 

Naava a en revanche tendance à être parfois lunatique et se mettre facilement en colère, mais elle pardonne facilement.

A noter que, comme tous les prénoms qui ne sont pas bibliques, le Rav ‘Haïm Kaniewsky est d’avis qu’il vaut mieux ne pas attribuer ce prénom mais la majorité des Rabbanim le permettent (notamment Rav Moché Feinstein, Rav Méir Mazouz, Rav Ben-Tsion Abba Chaoul, etc.). 

Références

  • Vayikaré Chémo Béisraël
  • Chémot Baarets, Rav ‘Haïm Kaniewsky
  • Sod Hachémot, Rav Its’hak Dahan

Pour en savoir plus sur le choix des prénoms :

https://www.torah-box.com/etudes-ethique-juive/pensee-juive/choisir-un-prenom-un-defi-spirituel_7193.html (Rav Emmanuel Boukobza)

https://www.torah-box.com/etudes-ethique-juive/pensee-juive/quel-prenom-choisir-pour-son-futur-enfant_11141.html (Vidéo Torah-Tabou, Rav Gobert)