En quoi le Corona virus prouve-t-il l'amour d'Hachem envers nous ? Face à la fermeture forcée de nos lieux de prière, comment réagir ? En quoi les prières personnelles, dites avec nos mots, peuvent-elles dépasser celles que nous avons l'habitude de réciter ?