Une des deux parachiot que nous lirons ce Chabbat (la paracha de Mass'é) parle des voyages des Bené Israël, que ceux-ci effectuaient en suivant fidèlement la parole d'Hachem: lorsqu'Hachem leur disait de quitter un endroit, ils démontaient le Michkane et ils s'en allaient ; et lorsqu'Il leur disait de s'arrêter à tel ou tel autre lieu, ils remontaient le Michkane et installaient leur campement. Ils reconstruisaient donc le Michkane ailleurs qu'à l'endroit où ils l'avaient demonté. Comment se fait-il alors (sachant que nous apprenons les mélakhot interdites par la Torah pendant Chabbat précisément de la construction du Michkane) que la mélakha de sotère (détruire) ne soit interdite par la Torah que lorsqu'on détruit pour reconstruire au même endroit ? Que dit la Guemara à ce propos ? Comment comprendre cet étonnant commentaire, et en quoi illustre-t-il le lien particulier qui unit les Bené Israël à Hachem ?