Dans la paracha de Vayétsé, Léa accuse Rahel de lui avoir pris son mari. Pourquoi ? En quoi cette accusation est-elle particulièrement blessante ? D'où Rahel trouve-t-elle la force de l'accepter sans riposter ? En quoi son exemple montre-t-il l'importance de ne pas jalouser autrui, et d'accepter pleinement ce qu'Hachem a décidé pour nous et pour lui ?