Résumé de la Paracha de Vayétsé

  1. Ya’avov quitte Beer Chéva’ en direction de ‘Haran. En route, il passe la nuit et rêve d’anges qui montent et descendent d’une échelle dont la partie inférieure touche le sol et l’extrémité supérieure, le ciel. Hachem se révèle à lui et lui dit : “Je suis Hachem, le D.ieu de ton père et grand-père. La terre sur laquelle tu te trouves t’appartiendra et appartiendra à tes descendants. Ta descendance sera nombreuse et les peuples seront bénis à travers toi. Je te protègerai là où tu iras et je te ramènerai en terre de Kéna’an.” En se réveillant, Ya’akov réalise qu’il se trouve sur le lieu saint où sera érigé le Beth Hamikdach et d’où les prières montent vers le ciel.
  2. Ya’akov prend les pierres qu’il avait disposées autour de sa tête, et érige un autel.
  3. Ya’akov s’engage à offrir à Hachem 1) un sacrifice de remerciement sur cet autel lors de son retour en terre de Kéna’an, s’Il le protège pendant son voyage et son séjour à l’étranger 2) le dixième de ses revenus.
  4. Ya’akov arrivé à ‘Haran rencontre Ra’hel près d’un puits. Lavan accueille son neveu chez lui.Ya’akov demande la main de Ra’hel à Lavan qui accepte en échange de sept années de travail pour lui. 
  5. Le soir du mariage prévu avec Ra’hel, Lavan trompe Ya’akov et lui remet Léa, sa grande sœur, pour épouse. Ya’akov découvrant la supercherie le lendemain matin, Lavan lui promet la main de Ra’hel contre sept années de travail supplémentaires.
  6. Ya’akov accepte le deal et se marie avec Ra’hel une semaine plus tard. Ya’akov travaille sept ans supplémentaires.
  7. Léa accouche de 4 garçons nommés respectivement, Réouven, Chim’on, Lévi et Yéhouda.
  8. Ra’hel est stérile et jalouse de sa sœur. Elle remet sa servante Bilha à Ya’akov comme épouse. Bilha accouche de deux garçons, Dan et Naftali.
  9. Ra’hel souhaite recevoir les Doudaïm (mandragores) cueillis par Réouven. Léa accepte à condition de partager le domicile de Ya’akov à sa place. Léa accouche de 2 garçons, Gad et Acher, puis d’une fille nommée Dina.
  10. Ra’hel accouche d’un garçon nommé Yossef.
  11. Ya’akov demande à Lavan la permission de retourner dans son pays. Lavan refuse et insiste afin que Ya’akov reste travailler chez lui, en échange du salaire fixé par ce dernier. 
  12. Ya’akov propose à Lavan de séparer les animaux tachetés, mouchetés ou de couleur de ceux ayant une couleur de peau blanche unie. Les animaux qui naîtront à peau blanche appartiendront à Ya’akov ce qui constituera son salaire ; les animaux de couleur, tachetés ou mouchetés seront la propriété de Lavan.
  13. Lavan modifie les conditions fixées et viole les termes de ses engagements à de nombreuses reprises. Malgré tout, le troupeau de Ya’akov se développe de manière impressionnante au point de susciter de la jalousie chez Lavan et sa famille.
  14. Hachem demande à Ya’akov de retourner en terre de Kéna’an. Ya’akov prend la fuite avec ses femmes, ses enfants et son troupeau sans prévenir Lavan. Ra'hel subtilise les idoles de son père à son insu.
  15. Lavan se lance à la poursuite de Ya’akov et finit par le rattraper sur le Mont Guil’ad.
  16. Hachem met en garde Lavan de ne pas importuner Ya’akov.
  17. Lavan accuse Ya’akov d’avoir volé ses idoles, ce qu’il dément.  
  18. Ya’akov et Lavan font un pacte de non agression mutuelle.

Résumé de la Haftara de Vayétsé

(Rite Séfarade : Hochéa’ 11, 7-11 ; 12, 1-12)

(Rite Ashkénaze : Hochéa’ 12, 13-15 ; 13, 1-15 ; 14, 1-10)

Hachem s’adresse au prophète Hochéa’ ben Beéri à une époque où le peuple d’Israël était divisé en deux : la royauté de Yéhouda (qui régnait sur les tribus de Yéhouda et Binyamin) et celle d’Israël (qui régnait sur les dix autres tribus). Hochéa’ s’adresse aux deux entités et les réprimande pour s’être adonnés à l'idolâtrie en plus de s’opprimer les uns les autres. Hachem, malgré sa colère envers le peuple d’Israël, n’a pas l’intention de les punir autant qu’ils le mériteraient. Hachem prédit qu’ils feront Téchouva, et Il les aimera de nouveau.

Dans le discours de reproches, sont évoqués des exemples de bienfaits d’Hachem à Ya’akov, comme sa réussite chez Lavan ou sa victoire sur le prince d’Essav. L’objectif était de leur signaler que s’ils avaient une conduite équivalente à celle de leur patriarche, Hachem aurait agi en retour de manière similaire à celle qu’il avait envers Ya’akov.

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions ‘Oz Véhadar)