Quelles sont les étonnantes conditions dans lesquelles les Bénei Israël devaient consommer le korban Pessa'h juste avant de sortir d'Egypte ? Que dit le Or Ha'haïm concernant le fait de devoir manger ce korban rapidement ? Est-il difficile de voir notre 'avodath Hachem (service d'Hachem) agréée par Lui ? Pourquoi? Que dit Rabbénou Yona concernant les moments où nous avons l'impression d'être "au creux de la vague" dans notre avancée spirituelle ? En quoi ce commentaire et l'exemple de Moché Rabbénou montrent-ils l'importance de saisir les occasions de mitsva qui se présentent à nous sans ne jamais "louper le coche" ?