Lorsqu’il s’agit de recevoir une récompense, tout le monde accepte le principe de "mida kénéguède mida", selon lequel rien ne reste sans conséquence ; et le fait qu’Hachem donne alors bien plus que ce qu’on mériterait ne dérange personne. Par contre, lorsqu’on a fait du mal, on voudrait bien ne pas avoir à en subir les effets... Dans ce cours, Rav Benchétrit explique qu’Hachem agit pour le bien d’une personne même lorsqu’Il lui envoie un désagrément : la ‘‘punition’’ est précise, adaptée à ce qu’elle peut supporter et elle lui sert de kapara (expiation). Elle lui montre ce qu’il faut améliorer, lui permettant ainsi d’évoluer.