En quoi le fait de manger des aliments interdits - qui ne sont pas Cachères - souille les âmes et rend "impur" ? Pourquoi employer le terme de Touma (impureté) pour désigner les aliments non comestibles ? L'influence de ce que l'on mange est telle qu'elle peut rendre un Juif "hermétique" à la Torah, que D.ieu préserve, ou au contraire grandement réceptif aux enseignements et à la pratique de la Torah. En d'autres termes, "on devient ce que l'on mange". On se doit de se sanctifier pour ressembler à Hachem qui est Kadoch. Mais comment parvenir à s'éloigner des fautes et à se comporter avec Kédoucha ?