Logo Torah-Box

Toucher sa femme Nidda en cas d'handicap physique

Rédigé le Mardi 10 Janvier 2023
La question de Anonyme

Bonjour,

Pendant la période où l'épouse est Nidda, le couple ne doit pas avoir de contact physique. Mais y a-t-il des exceptions en cas de handicap physique sérieux pour l'un des conjoints ? Par exemple si il ou elle a besoin d'aide pour se doucher, pour aller aux toilettes, pour se nourrir, pour aller au lit, etc.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
37943 réponses

Bonjour,

Si l'un d'entre vous souffre d'une complication médicale, qu'Hachem lui envoie une prompte guérison et qu'il puisse très rapidement, retrouver une bonne santé robuste.

1. Si le mari a besoin d'aide

A. Tendre des objets, donner à manger : si un des membres de la famille est disponible, cela est préférable. Le cas contraire : permis.

B. L'aider à se lever, aller au lit : cela est permis, mais, dans la mesure du possible, elle évitera de le toucher directement [port de gant, par exemple].

C. Couper les cheveux : pas permis.

D. Mettre les Téfilines : si personne n'est disponible pour mettre les Téfilines au mari [même un non-juif]

E. A table : https://www.torah-box.com/question/servir-sa-femme-nidda_39154.html

F. Massages : c’est uniquement s’il s’agit de douleurs atroces, très violentes et insupportables et qu’aucune substance médicamenteuse ne peut les calmer qu’il sera permis à l'épouse de le masser, mais à condition de recouvrir les mains d’un habit ou d’une serviette. S’il est possible de trouver un homme qui pourra le masser, il faut préférer cette solution.

G. La séparation des lits : https://www.torah-box.com/question/nidda-separation-des-lits-et-couvertures_9650.html

H. Servir son mari : https://www.torah-box.com/question/servir-son-mari-en-etant-nidda_13071.html

I. Attacher les chaussures, mettre des chaussettes : permis.

J. Doucher : interdit. En cas de danger : permis.

K. Les autres gestes et rapprochements : https://www.torah-box.com/question/nidda-gestes-rapprochements-interdits_30774.html

2. Si la femme a besoin d'aide

A. Doucher : interdit

B. Tendre des objets, donner à manger : si un des membres de la famille est disponible, cela est préférable. Le cas contraire : permis.

C. A table : https://www.torah-box.com/question/servir-sa-femme-nidda_39154.html

D. Couper les cheveux : pas permis.

E. L'aider à se lever, aller au lit : cela est permis si personne d'autre n'est disponible [même en étant rémunéré]. Dans la mesure du possible, il évitera de la toucher directement [port de gant, par exemple].

F. Massages : permis en cas de danger.

G. Attacher les chaussures, mettre des chaussettes : interdit.

Rabbi David Ibn Zimra [1479-1573] traite de cette question dans son extraordinaire ouvrage, volume 4, réponse 1076 [2], Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 195, Halakha 2, 15, Rav Péalim, Yoré Déa, volume 3, réponse 12, Afiké Mayim, édition 5774, chapitre 7, Halakha 37-38, Souga Bachochanim, chapitre 36, Halakha 2, 3, 6, 7, Otsrot Hatahara, chapitre 4, Halakha 148, 154 Badé Hachoul’han, chapitre 195, passage 176, Avné Choham, volume 1, page 617, Cha'aré Tahara [Rav Yossef Chmouelyan], chapitre 14, Halakha 5, Torat Hatahara - Har'hakot [Rav Efraïm 'Oved et Rav Avraham Lévi], pages 60-62, Pit'hé Techouvot, pages 370-371.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Ces questions, vous vous les êtes posées un jour, ou vous vous les poserez dans l’avenir…

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN