Résumé de la Paracha de Bamidbar

  1. Décompte du nombre de mâles âgés de 20 ans et plus de chacune des tribus des Bné Israël.
  2. Noms des princes/chefs de tribus des Bné Israël.
  3. Ordre de ne pas compter la tribu de Lévi avec les autres tribus.
  4. Les Léviïm camperont autour du Michkan et seront affectés au service du Michkan (Tabernacle) ainsi qu’au démontage et remontage du Michkan lors des déplacements dans le désert.
  5. Disposition des tribus d'Israël des 4 côtés du Michkan et reprise du décompte des Bné Israël selon chaque tribu.
  6. Descriptif des noms des Kohanim, de leur rôle et de la position de leur campement autour du Michkan.
  7. Affectation des Léviïm pour servir au Michkan à la place des premiers-nés d'Israël, après la faute du veau d’or.
  8. Décompte des mâles âgés d'un mois et plus de la tribu de Lévi, leur rôle et le lieu de leur campement autour du Michkan.
  9. Ordre de compter les premiers-nés d'Israël qui seront remplacés par des Leviïm. Les premiers-nés d'Israël en surnombre par rapport aux Leviïm seront rachetés contre 5 pièces d’argent par tête, qui seront remises au Kohen.
  10. Afin d’éviter que la famille de Kéhat, préposée au transport des ustensiles du Kodech Hakodachim, ne meurt pour avoir touché aux ustensiles sacrés, ceux-ci seront démontés et transportés dans un premier temps par les Kohanim qui les transmettront par la suite à la famille de Kéhat.
  11. Affectation du rôle des Kohanim dans le Michkan (l’huile de la Ménora, les encens, l’offrande du Tamid et l’huile d’onction).
  12. Interdiction pour les Leviïm d’accéder au Michkan sans l’autorisation des Kohanim.

Résumé de la Haftara de Bamidbar

 (Osée 2, 1-22)

Hochéa’ (Osée) prophétise sur ce qui adviendra aux Bné Israël à l’époque du premier Beth Hamikdach alors que la royauté au sein d’Israël était scindée en deux : le royaume de Juda était dirigé par Ouzia, Yotam, A’haz et ‘Hizkiya et celui d'Israël par Yarov’am ben Yoach. Une grande partie du peuple d’Israël avait abandonné Hachem et Sa Torah et s’était rapprochée des nations voisines idolâtres. Dans l’objectif d’inciter les Bné Israël au repentir et les préserver d’une catastrophe, Hachem chargea plusieurs prophètes, dont Hochéa’ d'avertir les Bné Israël oralement et par écrit des risques encourus s’ils persistaient dans leur mauvaise conduite. 

Le livre de Hochéa’ contient de nombreuses remontrances sévères ainsi qu’une description des malheurs auxquels les Bné Israël s’exposeraient au cas où ils ne changeaient pas d’attitude. Parallèlement, Hochéa’ exprime des paroles de consolation et de réconfort en évoquant un avenir radieux. Dans cette Haftara, la relation entre Hachem et Israël est symbolisée par une relation homme-femme, où Israël est désignée comme une femme ayant commis un adultère en trompant son mari. Ce lien est décrit aussi comme un lien inébranlable entre fiancés, lorsque les Bné Israël feront Téchouva dans le futur.

Lien avec la Paracha : cette Haftara débute par le verset : “Il arrivera que la multitude des enfants d'Israël égalera le sable de la mer, qu'on ne peut ni mesurer, ni compter” à mettre en parallèle avec la Paracha de Bamidbar où le décompte des Bné Israël fait apparaitre une population de + de 600.000 âmes. 

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions ‘Oz Véhadar)