Résumé de la Paracha de Dévarim

  1. A la quarantième année après la sortie d’Egypte, Moché adresse des reproches voilés au Bné Israël en leur faisant un rappel historique de toutes les péripéties survenues pendant leur séjour dans le désert depuis la sortie d’Egypte. Il leur rappelle entre autres qu'ils seraient entrés en terre d’Israël immédiatement après avoir reçu la Torah sur le mont Sinaï, s’ils n’avaient pas commis la faute du veau d’or.
  2. Nomination de juges chargés d’épauler Moché Rabbénou.
  3. Faute des explorateurs en proférant un rapport négatif sur la terre d’Israël. Hachem décrète la mort de cette génération qui n’entrera pas en Israël.
  4. Le groupe qui s’obstina à vouloir entrer de force en Israël, fut décimé par les Emori.
  5. A la demande d’Hachem, les Bné Israël entament un long périple dans le désert vers l’Est. Ils contournent les frontières sud du mont Sé’ir jusqu’à arriver sur le territoire de Moav qui se trouve au Sud-Ouest du mont Sé’ir. Puis ils se dirigent vers le Nord en longeant les terres de Moav et de ‘Amon, sans la moindre provocation à leur égard, sur ordre d’Hachem.
  6. Les Bné Israël combattent Si’hon, roi de Emori et ‘Og roi de Bashan et prennent possession de leur terre. 
  7. Moché remet ces territoires conquis aux tribus de Réouven, Gad et la moitié de Menaché, à la condition d’accompagner les Bné Israël pour livrer la guerre aux 7 peuples résidant en terre de Kena’an.

Résumé de la Haftara de Dévarim

(Isaïe 1, 1-27) 

Le prophète Isaïe vécut à une période cruciale et pleine de rebondissements pour le peuple d’Israël divisé avec deux tribus, Juda et Binyamin sous la houlette du royaume de Juda et les dix autres tribus dirigés par le royaume d’Israël.

Isaïe descendant de la tribu de Juda accompagne le peuple tout en leur adressant des remontrances et les avertissant des risques encourus par leur comportement. D’un autre côté, il leur insuffle l'espoir, les console et évoque aussi la délivrance future. A son époque, alors que le roi ‘Hizkiyahou (Ezéchias) régnait sur la Judée, les dix tribus fidèles au royaume d’Israël furent exilés en Assyrie et leurs traces furent perdues. Isaïe avertit les tribus de Juda et Binyamin du risque de subir le même sort.

Lien avec la Paracha : Cette Haftara est lue le Chabbath précédant le 9 Av au cours duquel on lit la Méguila de “Eikha” et dans cette Paracha, les remontrances adressées par Moché  sont introduites par le mot “Eikha”.

Cette Haftara clôt le cycle des 3 Haftarot dites “Tlata Dépour’anouta” (les 3 Haftarot traitant des punitions subies par les Bné Israël à l’époque de la destruction du Beth Hamikdach).

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions ‘Oz Véhadar)