En quoi le fait de se souvenir que ce monde n'est que temporaire (comme le rappelle notamment la Soukka) permet-il d'accéder au vrai bonheur ?