La fête de Soukkot est particulièrement liée à la notion de joie. Pourquoi ? La fête de Pessah (où Hachem nous a délivré de l'esclavage) et celle de Chavouot (lors de laquelle la vie dans ce monde a eu un sens) ne comportent-elles pas, à première vue, une raison bien plus valable de se réjouir que la fête de Soukkot (lors de laquelle nous devons parfois renoncer à beaucoup de confort) ? Quel lien y a-t-il entre la fête de Soukkot et la Méguila de Kohélète ? Comment comprendre celle-ci, qui semble dire que ce monde ne vaut rien, alors qu'Hachem Lui-même a dit du monde qu'Il a créé qu'il est très bien ? Pourquoi la émouna (foi en Hachem) des générations précédentes était-elle bien plus forte que la nôtre ? Qu'est-ce qu'une vie véritablement réussie ? Réponse à travers des propos de Rav Dessler.