Au début de ce cours, Rav Lemmel fait une parenthèse concernant notamment le Talmud, un livre du Rambam et le  Choulkhan Aroukh. Il parle d’une habitude du Rambam, relative à la manière dont sont construits tous ses écrits qui concernent les Halakhot (lois) ; et il rapporte un exemple afin d’illustrer ses propos. Il rappelle que chaque mot écrit par les Richonim (une catégorie de commentateurs, dont le Rambam fait partie) est porteur de sens. Il cite et traduit un commentaire du Rambam relatif à Soukkot ; et -à partir de celui-ci- il parle de la joie, montrant notamment qu’elle est liée à l’investissement et à l’amour d’Hachem.