Au début de ce cours, Rav Chaya rappelle qu'il est plus facile de réparer les fautes qui ont été faites envers Hachem que celles qui ont été commises envers son prochain. Il montre, à travers plusieurs exemples, combien il peut être facile de porter atteinte à autrui, mais difficile de réparer le préjudice qu'on lui aurait causé. Il parle notamment de la faute de lachone hara (médisance), mentionnant différents avis (celui du 'Hafets 'Haïm et celui de Rav Israël Salanter) concernant la téchouva à faire sur cette avéra (faute) ; et racontant la célèbre histoire du Rachach...