En quoi consistent les approches anthropocentrique et théocentrique de la Torah ? Que dit Rav ‘Haïm Vittal concernant le fait de s’imaginer que la Torah serait un livre d’Histoire ? Pourquoi ne faut-il pas voir la Torah comme n’étant qu’un livre de morale ou un code de lois ? Comment comprendre que le contenu de la Torah est éternel ? En quoi, par exemple, l’interdit de manger du ‘hazir pourra-t-il être encore valable dans des milliers d’années ?  Dans quels buts les mitsvot ont-elles été données ? Quelle incidence  eut la brisure des Lou’hot sur la compréhension de la Torah ?