Dans le deuxième passouk de Parachat Bérechit le mot ‘hochekh (obscurité) désigne l’exil grec. En quoi celui-ci est-il comparable à l’obscurité ? Ce même passage de la Torah parle aussi de tohou (chaos). Que disent le Arizal et le Ram’hal sur cette notion ; et quel est le célèbre événement qui mit fin à cette désolation et auquel la Torah fait allusion à travers les mots ‘’yom hachichi (le sixième jour) ’’ ?  La Guémara rapporte dix questions posées par  Alexandre le Grand à des ‘Hakhamim. Comment comprendre l’une d’entre elles, très étonnante ; et la réponse -encore plus surprenante- qu’y donna Rabbi Yéhoshoua