Les termes « hakol tsafouy véharéchout nétouna » mentionnés dans Pirkei Avot semblent impliquer une contradiction entre la connaissance d’Hachem et le libre arbitre de l’Homme. Comment les comprendre ?

Le Ram’hal, dans son Séfer Daat Tévounot parle de deux hanhagot d’Hachem : hanhaguat hamichpat et hanhaguat hayi’houd. En quoi consistent ces deux manières dont Hachem dirige le monde ? D’après le Rambam, quel est le critère selon lequel une personne aura le statut de tsadik ou de racha le jour de Roch Hachana ? La différence entre ces deux types de personnes ne réside-t-elle que dans le nombre de mitsvot qu’elle aurait accompli ?