Le dernier des dix commandements concerne l'interdiction d'envier. Comment Hachem peut-il nous demander une telle chose ? Sommes-nous vraiment capables de maîtriser nos pensées, au point de ne jamais désirer ce qu'autrui possède (même s'il s'agit d'une chose que l'on aime particulièrement) ? En quoi la émouna (foi en Hachem) peut-elle grandement nous aider à cela ?