Pourquoi Yaacov Avinou alla-t-il à 'Haran ? Pourquoi s'est-il senti faible lors de ce voyage ? En quoi cet affaiblissement est-il lié aux termes "méayin yavo ézri ; ézri méim Hachem" ? Quel enseignement fondamental pouvons-nous tirer de ces mots de Téhilim ? Cette leçon n'est-elle valable que dans le domaine matériel ou s'applique-t-elle aussi dans le spirituel ? En quoi le comportement de Yaacov illustre-t-il ce principe ? En quoi Essav est-il le prototype de l'homme instable ? D'où provient le décalage pouvant exister entre ce qu'une personne comprend et ce qu'elle fait ? Comment remédier à cette incohérence ?