La veille de RochHodech Sivan est un jour bien particulier, porteur d’un pouvoir de Ségoula. Ce jour-là, l’homme peut influer beaucoup sur son avenir spirituel et celui de ses enfants. (Cliquez-ici pour obtenir la prière propice)

Le ‘Hatam Sofer avait l’habitude de jeûner la veille du RochHodech Sivan. Dans l’ouvrage ‘Hemdat Yamim, l’auteur s’étend sur l’importance de jeûner la veille du Roch ‘Hodech Sivan, et expose longuement la centralité de ce jeûne.

De même, le Rabbi Yéchayahou Halévy Horowitz surnommé le Chla Hakadoch, a longuement insisté sur l’importance de ce jour. Dans son ouvrage « Chné Lou’hot Habrit », il explique qu’il faut demander à D.ieu de l’aide dans toutes nos actions : « Il nous incombe de prier et de supplier Hachem pour qu’Il pourvoie à tous nos besoins, car tout provient de Lui. En conséquence, pour chacun de ses besoins et à tout moment, l’homme s’habituera à réciter une prière courte et à placer toute sa confiance en D.ieu. Au moment d’agir, il dira : « Léchem Yi’houd Koudcha Bérikh Hou Ouchekhinté, Maître du monde, accorde la réussite à mes actions, car tout provient de Toi, etc. » ». Il ajoute que l’essentiel de la prière de l’homme doit porter sur l’idée d’avoir une descendance intègre : « Surtout, il faudra prier pour avoir une descendance cachère pour l’éternité et aussi pour que tous leurs besoins soient pourvus et qu’ils bénéficient de conjoints craignant-D.ieu, car tout provient de Hachem. »

Le moment propice pour réciter une telle prière est justement la veille de RochHodech Sivan : « D’après moi, le moment favorable pour la prière est la veille de RochHodech Sivan, au moment où la Torah a été donnée, où nous sommes alors appelés fils de D.ieu. »

Hormis la prière, le Chla Hakadoch précise d’autres points qu’il est souhaitable d’accomplir en ce jour propice : « Il est souhaitable de jeûner en ce jour ; l’homme et sa femme s’éveilleront à la Téchouva et répareront ce qui est nécessaire dans leur foyer, ils clarifieront ce qui est permis et interdit, impur et pur, et ils donneront de la Tsédaka à des pauvres. Si le mari a la possibilité de jeûner, c’est parfait, et ce jeûne suivra toutes les règles des jeûnes publics. »

Quant à la célèbre Téfila dite du « Chla Hakadoch », elle fut en fait rapportée par lui : le Rav affirme l’avoir trouvée dans une brochure d’un grand maître juif, qu’il décrit comme « une personne très méticuleuse (dans la Halakha) et attachée à Hachem ». Voici ses propos : « Je dois ici diffuser ces prières que j’ai trouvées dans des brochures appartenant à un homme méticuleux dans la Halakha et attaché à D.ieu, qui a rédigé une prière valable dans tous les domaines ; tout est y bien agencé et l’on voit qu’Il a placé toute sa confiance en D.ieu. »

Le Chla Hakadoch s’étend sur l’importance de la prière des parents pour leur descendance. Voici ce qui est écrit dans le « Chapitre sur les lettres de l’alphabet », à propos de la lettre Dalet : « Le père et la mère auront toujours une prière sur les lèvres en faveur de leurs enfants afin qu’ils étudient la Torah, qu’ils soient vertueux et possèdent de bons traits de caractère, et on aura notamment en tête cette intention en récitant la Birkat Hatorah : « Et nous serons, nous et nos descendants […] tous des gens connaissant Ton Nom et étudiant Ta Torah de manière désintéressée », ainsi que dans la bénédiction « Ahava Rabba » [qui figure dans l’office du matin] : « Notre maître, Père miséricordieux, aie pitié de nous et instille dans notre cœur le discernement pour comprendre, intégrer, entendre, étudier, enseigner, observer et pratiquer toutes les paroles de l’étude de Ta Torah, avec amour ». On pensera ainsi à notre descendance ainsi qu’aux enfants de nos enfants jusqu’à l’éternité ; de même, lorsqu’on dit par exemple dans la prière : « Ne vous livrez pas à des activités vaines et infructueuses », on adressera toujours en même temps une prière de tout notre cœur et de toute notre âme concernant notre descendance. »

Chers membres de par le monde, un érudit en Torah spécialement envoyé par Torah-Box se trouvera cette veille de RochHodech Sivan à Tibériade sur la tombe du Chla Hakadoch pour prier en votre faveur. C’est également une date très favorable pour prier d’avoir une descendance. Le Chla Hakadoch conseille de donner une Tsédaka pour favoriser la Ségoula.

1. Faites un Don de 58€ pour la réussite de vos enfant ou pour mériter une descendance

2. Cliquez-ici pour obtenir les prières du Chlah Hakadoch

3. Bénédictions sur le Tombeau : envoyez vos noms