A travers des propos du Maharal, ce cours montre l'importance de maîtriser ses désirs, rappelant notamment que les lois de la Torah ne sont pas arbitraires et humaines, mais divines et pour notre bien.