La dernière paracha du livre de Béréchit parle de la mort de Yaacov Avinou. Pourtant, elle s’appelle Vayéhi (un mot en rapport avec la vie). Pourquoi ? Que signifient les mots « Yaacov Avinou lo mète (Yaacov Avinou n’est pas mort) », rapportés dans la Guemara Taanit ? La paracha de Vayéhi ne dit-elle pas explicitement que Yaacov Avinou a été enterré, embaumé, et qu’on lui a fait des héspédim (oraisons funèbres) ? Réponse à travers plusieurs histoires, qui montrent l’importance de laisser une empreinte positive dans ce monde.