A partir de quel âge devons-nous éduquer nos enfants ? Quelle différence y a-t-il sur ce point entre les mitsvoth qu'il faut accomplir et les 'avéroth dont il faut s'abstenir ? Quelle précision est donnée par le Michna Beroura quant à la réaction à avoir face à un enfant qui dit des propos interdits ou qui se dispute ? En quoi ce commentaire est-il fondamental ? Que dit la Guémara sur les mots "tolé érets 'al bélima" ? En quoi cette explication rappelle-t-elle la grandeur de celui qui se se tait lors d'une dispute ? Quel histoire (rapportant notamment le conseil donné par Rav Kaniewski à un homme qui n'arrivait pas à avoir d'enfant) illustre plus concrètement combien il vaut la peine de ne pas répondre aux insultes ? En quoi Baba Salé est-il exemplaire quant à la réaction à avoir envers ceux qui nous veulent du mal ? Comment comprendre les mots "'hossekh chivto soné béno" énoncés par Chelomo Hamélekh ? La Torah nous demande-t-elle de frapper nos enfants pour les éduquer ? Quelles solutions sont bien plus efficaces que les coups, surtout lorsque ces derniers sont donnés sous l'effet de la colère ?