A travers plusieurs passages de Guémara, ce cours explique que la téchouva est à la portée de tous, quelles que soient les fautes que nous avons faites.