Une des mitsvot les plus importantes de la Torah consiste à ne pas se contenter d'une vision superficielle des événements, mais à les voir plus profondément, à la lueur de la Torah. A ce sujet, le Rambam parle (au début des Hilkhot Ta'anit) de la gravité d'attribuer les événements au hasard (en ne tenant ainsi pas compte du fait que c'est Hachem qui les dirige). Et il dit qu'une telle vision des choses entraine deux éléments dévastateurs: 1) le désespoir ; 2) le fait de ne pas réparer ce qui a entraîné la venue de ces événements...