Un Juif orthodoxe de Lakewood, aux Etats-Unis, a sauvé la vie d’un inconnu grâce à un don de moelle osseuse.

C’est l’histoire d’un homme, non-juif, Scott Novorr, habitant dans le Kansas, marié et père de 4 enfants. On lui diagnostiqua subitement en 2014 une dangereuse leucémie, et aucun traitement ne parvenait à le guérir. Alors que sa vie est en danger, il restait une dernière option de traitement, envisagé en 2018 : une greffe de moelle osseuse. Il restait à trouver un donneur compatible et volontaire, une gageure. « C'était comme trouver une aiguille dans une botte de foin », explique Monsieur Novorr. En effet, on ne trouva que trois donneurs compatibles dans le monde, dont son frère et… Binyomin Gewirtz. Cet ancien étudiant de la Yéchiva Guédola de Passaic, dans le New Jersey, n’hésite pas une seule seconde. « Vous n’imaginez pas le privilège pour moi d’avoir cette chance de sauver une vie ! », explique-t-il.

La greffe a eu lieu en 2018 et s’est déroulée avec succès, mais les deux hommes n’ont fait connaissance que le jeudi 20 février 2020 lors d’une soirée de gala de don de moelle osseuse. « Je vous dois la vie ! », s’est exclamé, non sans émotion, Scott Novorr.

Le respect de la vie dans la religion juive va au-delà de tous les commandements. Les sources, qu’elles soient issues de la Torah écrite ou orale, sont abondantes. Citons par exemple Avot de Rabbi Nathan, qui nous dit qu’un seul être humain pèse aussi lourd que la Création dans son ensemble. Binyomin Gewirtz, par son don de soi hors du commun, son entrain à la Mitsva et une grande sanctification du Nom divin, l’a illustré de la plus belle et noble façon.

Voir la vidéo Télécharger la vidéo