Logo Torah-Box
Actualité

Quitter Israël le temps de la guerre ? | Regard Juif

Mis en ligne le Mercredi 8 Novembre 2023

Depuis le début de la guerre, beaucoup de Français habitant en Israël se demandent s’ils doivent retourner en France, le temps que ça se calme et que la sécurité totale revienne.
C’est une question légitime à laquelle nous allons tenter de répondre en utilisant 2 principes de Halakha, de loi juive :

Le premier principe s’appelle ein safek motsi midé vaday.

Traduction : lorsqu’on a un doute entre 2 options, on doit choisir l'option la plus sûre.

La France est-elle un pays plus sûr qu’Israël pour un Juif ? Non, là-bas les inquiétudes pour notre sécurité sont au moins équivalentes à celles concernant Israël. J’ai passé dernièrement 5 jours en banlieue parisienne, je viens de là-bas et je n'ai jamais eu peur, peu importe les milieux que j’ai fréquentés. Eh pourtant, j’ai senti une tension et des regards menaçants comme rarement. Malgré les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité, on connaît leurs limites pour contenir les émeutes. Et même si les risques entre les 2 pays étaient équivalents à 50/50, le fait de rester à l’endroit où l'on a ses repères, son travail, sa maison plutôt que d'aller vers l’inconnu, présente beaucoup plus de garanties. Donc selon ce principe Halakhique, on devrait rester en Israël.

Le deuxième principe pour faire un choix, s’appelle la “’Hazaka

En français, on appelle cela, la « présomption » ; toute chose ou situation actuelle bonne ne doit pas être préjugée négativement sans raison sérieuse. Par exemple, si je me sens en pleine forme, j’ai une ‘Hazaka d’être en bonne santé, je n’ai pas à courir chez le médecin de peur d'être atteint par un virus mortel. Autre exemple, si un plat Cachère est resté dans une marmite fermée, je n’ai pas à craindre que le plat soit devenu non-Cachère sans raison sérieuse, comme par exemple le fait d'avoir vu le couvercle de la marmite ouvert… 

Eh bien, c’est pareil pour notre question : depuis l’attaque terroriste islamiste du 7 octobre jusqu’à aujourd'hui, à part certaines villes du sud et du nord, il n’y a quasiment aucune victime civile malgré les roquettes lancées par le 'Hamas. On n’a donc pas à préjuger négativement de la suite, d’autant plus qu’Israël a renforcé la présence de la police et l’armée dans toutes les villes ; les arabes palestiniens n’ont plus le droit de travailler dans notre pays, etc. pourvu que ça dure…

Je vous rajoute d’autres éléments de réflexion personnelle :

1. Personnellement, je me sentirais un peu lâche de quitter un pays - d’autant plus ma terre sainte - au moment où cela devient inquiétant pour mes frères et sœurs. D’autant plus que si on regarde le passé, Israël a toujours bien surmonté ce genre de conflits.

2. D.ieu écrit dans la Torah : תָּמִיד עֵינֵי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ בָּהּ מֵרֵשִׁית הַשָּׁנָה וְעַד אַחֲרִית שָׁנָה – « Israël est un pays constamment sous l’œil de D.ieu du début à la fin de l’année », plus protégé et plus apte aux miracles surnaturels.

3. Rabbi 'Haïm Kanievski a toujours affirmé que dans un cas où, D.ieu nous en préserve, un mauvais décret pèserait sur Israël, le danger serait toujours plus grand à l'extérieur d'Israël.

Donc d’après tous les raisonnements rationnels et torahiques qu’on a ramenés, cela paraît évident qu’un habitant d’Israël doit rester en Israël, sauf bien entendu s’il est atteint psychologiquement par une peur maladive et qu’il n’arrive pas du tout à fonctionner normalement. 

Ce qui est certain, c’est qu’un Juif n’a pas peur du futur. Il ne doit pas fuir les épreuves mais renforcer sa foi en D.ieu, sourire à la vie en se rappelant que chaque épreuve qu’Il nous soumet, on est capable de la traverser avec succès. Se rappeler que si D.ieu a prévu une épreuve pour nous, elle nous arrivera peu importe notre pays d’habitation.

Sur ce… faites attention à vous.

Voyons plus clair

Voyons plus clair

Une mise en perspective des grandes thématiques de l'actualité à la lueur de l'érudition juive véritable. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

26 Mai 2024 - 18 Iyar 5784

  • 04:46 Mise des Téfilines
  • 05:49 Lever du soleil
  • 13:07 Heure de milieu du jour
  • 20:25 Coucher du soleil
  • 21:10 Tombée de la nuit

Chabbath Bé'houkotaï
Vendredi 31 Mai 2024

Entrée à 20:11
Sortie à 21:18


Changer de ville