Un jeune marié a reçu une joyeuse surprise à son mariage à Bné Brak en Israël, en juillet, lorsque ses amis sont arrivés dans une ambulance du Maguen David Adom, gyrophares allumés en pleine salle, équipés de tenues professionnelles.

Etre dans la Sim’ha quelle que soit l’actualité, c’est le mot d’ordre de tout juif. Ce n’est pas toujours facile à respecter, mais la période actuelle n’a pas empêché ces joyeux habitants de Bné Brak d’organiser une surprise de circonstance à leur ami nouvellement marié, au début de la soirée festive.

Le Choul’han ’Aroukh (Even Haézer, chapitre 65) mentionne explicitement la Mitsva de réjouir les marié, en précisant qu’il faut danser devant le ’Hatan et la Kala. Voilà un bel et original accomplissement de la Mitsva !

Voir la vidéo Télécharger la vidéo