Au temps du Beth Hamikdash, lorsqu'une personne en avait tué une autre par inadvertance, elle devait aller dans une ville de refuge et y rester jusqu'à la mort du Cohen Gadol. Combien y avait-il de 'aré miklath (villes de refuge) ? A cette époque, où habitaient les Lévyim, et pourquoi ? Combien de mots comportent la première bénédiction de la 'Amida et le passouk qui la pécède ? En quoi ces termes sont-ils liés d'une part au premier paragraphe du Chéma' Israël et au verset de "Chéma' Israël Hachem Elokénou Hachem é'had" ; et d'autre part aux villes de Lévyim et aux 'aré miklath ? Pourquoi était-il important que des Lévyim habitent dans les villes de refuge ? Comment est-il possible de souiller la terre d'Israël, et comment remédier à cette situation ? Que dit Rav Dessler à ce propos? Selon ce même commentateur, quel lien y a-t-il entre l'errance et le meurtre, et en quoi pouvons-nous constater cette relation de nos jours ?